Santé et sécurité en Tanzanie

Partir en voyage est une expérience qui se veut exaltante mais qui peut rapidement tourner court si vous ne prenez pas toutes vos précautions sanitaires et de sécurité.  La Tanzanie est certes un pays magnifique mais elle demeure un pays tropical  où le climat favorise la prolifération de certaines maladies et insectes.  Se prémunir contre les différentes attaques médicales est une nécessité. C’est la raison pour laquelle vous devez vous informer sur les vecteurs de maladies et les modes de prévention.

Les maladies en Tanzanie

Avant votre départ  pour un safari il faut vous préparez au changement d’environnement. L’exaltation des premiers jours peut vite faire place à des maladies tropicales qui avec l’aide du climat se détériorent rapidement. Il s’agit de maladies contagieuses. Il existe de nombreuses maladies en Tanzanie comme dans le monde entier. L’intérêt de notre démarche est que vous sachiez de quoi vous pourrez être victime pour mieux vous protéger.

L’une des maladies la plus rependues en Afrique est le paludisme. Il est transmis par un moustique, l’anophèle femelle, qui prolifère particulièrement entre la fin de la saison chaude et le début des pluies. La Tanzanie a connu de graves épidémies de  fièvre jaunes. Parmi vos formalités de voyage, vous devrez vous faire vacciner avant d’entrer sur le territoire Tanzanien. Cette formalité est nécessaire pour vous n’essayez pas de passer outre. La fièvre jaune se déclare comme avec les symptômes du paludisme et ensuite vous affaibli complètement. Vous pouvez en mourir si vous n’êtes pas immédiatement pris en charge.

Le choléra est une maladie généralement liées à l’alimentation et la qualité de l’eau. Il s’agit d’une maladie assez courante dans certaine région de la Tanzanie. Vous avez surement déjà entendue parler de la dengue. C’est une maladie tropicale. Elle est courante dans les régions à forte concentration en eau (plan et cours d’eau). La grippe est saisonnière. D’octobre à mars il n’est pas rare de voir des nombreux cas de grippe ne vous e étonnez pas. La trypanosomiase connue sous le nom de maladie du sommeil a pour vecteur de transmission la mouche Tsé-tsé. Cette maladie est bien connue des touristes. Des informations sont livrées aux touristes afin de les informer de la présence potentielle de ces insectes. On les retrouve le plus souvent dans les parcs animaliers quoiqu’en Tanzanie cette mouche n’est pas très répandue.  Comme la plus part des pays de l’Afrique de l’est et du sud, la Tanzanie est fortement frappée par le SIDA. Cette maladie est bien connue et les modes de transmissions sont assez divulguées. Si vous faites un safari solo accédez à toutes ces informations pour ne pas être surpris.  La présentation de ces différentes maladies  a pour objectif non pas de créer une psychose en vous mais de vous aider à prendre vos précautions à l’avance.

La prévention des risques durant votre safari

Avant de prendre le départ pour la Tanzanie essayez de faire un bilan de santé afin de déceler d’éventuels maux latents. Profitez de cette occasion pour interroger votre médecin sur les différentes attitudes à adopter en cas de maladies. Une fois sur place, préférez les eaux minérales à l’eau locale. Si vous avez des doutes quand à la qualité de l’eau préparez vos pastilles de purification. Ne manger pas des mets qui vous paraissent suspects (pas chaud, avec une drôle d’odeur ou de couleurs) ou dans des bar en tanzanie qui vous paraissent étranges. Ces précautions sont nécessaires pour le choléra et toutes les maladies liées au manque d’hygiène. Ne vous laissez pas envahir par les insectes comme les mouches, les cafards qui sont assez courant. Si la mouche tsé-tsé vous effraie, souvenez-vous qu’elle ne prolifère pas en ville et pas vraiment en Tanzanie. Au cas  où vous vous sentirez  fiévreux ne paniquez pas. De nombreux centre de santé pourront vous prendre en charge. Hydratez-vous en attendant les premiers soins. Faites tomber votre température pour ne pas convulser que se soit du paludisme ou de la fièvre jaune vous souffrez, en prenant une douche. Avalez un cachet de médicament pour votre fièvre et rendez-vous à l’hôpital le plus proche. Les baignades en dehors des sites prévu à cet effet son à éviter. Si vous faites un safari solo ne vous baigné que si c’est permis et ne suivez pas l’exemple des villageois qui sont plus résistants que vous.  Pour ce qui est du Sida prenez garde aux lames et à tous objets tranchants.

Ce qui est vraiment conseillé c’est de souscrire à une assurance multirisque, renseignez vous sur les clauses de rapatriement éventuels, comme on dit mieux vaut prévenir que guérir ! En fonction de la durée de votre séjour, votre corps s’habituera bien assez tôt à son nouvel environnement. Les insectes deviendront rapidement des éléments du décor.

One Response
  1. Carpano