Le lac Natron en Tanzanie

La partie est de l’Afrique est caractérisé par l’exceptionnelle richesse de sa faune et de sa flore. Les pays qui s’y trouvent abritent souvent sur leur territoires de nombreux paysages à l’époustouflante beauté, qu’ils soient désertiques, forestières ou lacustres. Dans cette partie du monde, la Tanzanie n’est pas en reste et a également reçue de la nature sa part de lacs et de lagunes. Au nombre de ceux-ci se trouve le lac Natron qui est particulièrement intéressant.

Situation géographique du Natron

Le lac Natron est situé au nord du pays, dans la partie orientale du rift Est africain, près de la frontière entre la Tanzanie et le Kenya. Ce lac salé de faible profondeur (environ trois mètres), voit sa largeur varier régulièrement en fonction du niveau des eaux. Le retrait de ces eaux laisse derrière lui des sels et des minéraux appelés natron dont les égyptiens se servaient pour momifier leurs pharaons. Le Natron en plus d’être un lac salé est un lac chaud dont la température peut grimper jusqu’à 60° C et son alcalinité peut atteindre un pH de 10,5, le même que celui de l’ammoniac.

L’hostilité du milieu naturel constitué par le lac natron n’a pas empêché la vie de s’y développer. Ce lac possède par conséquent sa flore et sa faune.

La flore du lac Natron

Certains êtres vivants ont réussi à s’adapter au milieu hostile du lac  Natron. On y retrouve des micro-organismes halophile, c’est-à-dire aimant les milieux très salés comme les cyanobactéries, et les spirulines. Ce sont ces micro-organismes qui confèrent d’ailleurs la coloration rose-rouge aux eaux et aux sels du Natron.

Le Natron est aussi le lieu de prédilection des flamands nains lors de leur reproduction. Par an, ce sont pas moins de 2,5 millions d’individus qui y immigrent. Ils ne partagent ce territoire qu’avec les tilapias alcalins, espèce en voie de disparition, et adeptes comme eux des milieux riches en sels et en bactéries. L’amour des sels et des bactéries n’est cependant pas la seule raison pour laquelle les flamands nains raffolent du natron.

Ce dernier les protège en effet des éventuels prédateurs.

Le natron, pétrificateur  d’animaux

Le fait que les flamands nains et les tilapias alcalins soient parmi les rares occupants du lac Natron ne relève pas du hasard. La majorité des autres espèces se retrouve en effet calcifiée quand elle entre en contact avec l’eau de ce lac. La cause de cette calcification ou pétrification n’est pas encore scientifiquement prouvée, mais quelques hypothèses ont été émises sur le sujet. La première et la plus populaire est que la pétrification des animaux est due à la composition chimique des eaux du Natron. La seconde est que la surface des eaux du natron serait si réfléchissante qu’elle perturberait les animaux qui viennent s’y écraser comme ils s’écraseraient contre une vitre. Dans tous les cas, quelque qu’en soit la cause, le fait est et demeure que ce lac momifie les animaux, en témoignent les photos de Nick Brandt.

Paradis pour certains rares animaux, tombeau pour d’autres, le lac Natron en Tanzanie est tout sauf commun. Il n’est certes pas le lac privilégié par les touristes pour piquer une tête, mais il n’en demeure pas moins l’un des plus fascinants joyaux de la nature. Il fait partie des paysage à voir lors d’un safari en Tanzanie, vous en garderez un souvenir à jamais !

laissez une trace de votre passage en ajoutant un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *