L’ascension du Kilimandjaro

Le Kilimandjaro, le sommet de l’Afrique

Le relief africain est très peu accidenté. Mais les quelques élévations significatives observées fascinent. Au sein de cette variété de la configuration géologique, la corne de l’Afrique offre un paysage unique en genre. Elle détient à elle seule les deux (02) plus imposantes montagnes du continent : le mont Kenya haut de 5199 mètre et le Kilimandjaro culminant à 5895 mètres d’altitude. Ce dernier est le plus arpenté des deux.

La préparation de l’ascension du Kilimandjaro avant l’arrivée sur place

Pour une meilleure ascension de cette chaine de montagne, nous suggérons aux aventuriers de tenter leur expédition Les meilleures périodes pour gravir la montagne sont janvier et février et juillet à septembre. Toute ascension en saison des pluies est encore plus rude et déconseillée.

Une expédition en montagne exige de l’aventurier une préparation aussi bien physique que mentale ; sanitaires que matérielle et  administrative.

La préparation physique et mentale

Les conditions géologiques et climatiques sont assez rudes en montagne surtout s’il est imposé un laps de temps d’accomplissement. Ainsi, il est conseillers aux futurs aventuriers de renforcer leur conditions physiques en instaurant un certain rythme d’activités comme le jogging ; les randonnées en montagne ou dans les bois pour habituer leur organisme à l’effort et à l’austérité climatique du Kilimandjaro. L’ascension du Kilimandjaro se fait en petit groupe pour favoriser la mobilité et le travail des guides. Donc, c’est un travail d’équipe alors un bon conditionnement permet de ne pas être un poids mort pour les autres.

Les précautions sanitaires 

Vu l’austérité du climat et du terrain et tout ceci ajouté à la montée progressive en altitude, il est recommandé aux membres de l’expédition, avant leur arrivée en Tanzanie, de se prémunir contre les maladies du froid et tropicales (comme la grippe). Les personnes souffrant de maladie respiratoires doivent se munir de leur équipement d’urgence (inhalateurs par ex).

Les équipements nécessaires à l’ascension

Pour mettre toutes les chances de son côté et réussir son ascension, il faut être bien équipé : de bonnes chaussures montantes et imperméables, déjà portées, et des vêtements adaptés à la haute montagne sont indispensables (Des  vêtements de ski assortis d’une  écharpe, d’un bonnet et de gants pour lutter contre le  froid). Il faut se munir d’un sac de couchage de montagne de bonne qualité car la température frôle les  -20°C la nuit. L’ascension finale du Kilimandjaro débute la nuit, il ne faut pas oublier sa lampe frontale et ses piles de rechange. En plus des équipements précités, nous conseillons de vous munir de vos bâtons de marche ; de crèmes solaire et des lunettes de soleil.

Les formalités administratives à remplir

La préparation de l’ascension du Kilimandjaro inclue l’accomplissement de certaines formalités administratives comme l’obtention d’un passeport et du visa tanzanien dans une de leur représentation diplomatiques à l’étranger.

La réservation de votre billet d’avion si vous préférez le transport aérien doit être une des priorités lorsque vous vous décidez à entreprendre cette expédition. Il en est ainsi de la réservation à faire au niveau des agences de voyages et des guides.

Le prix de l’ascension du Kilimandjaro

Le prix du voyage au départ de Paris, avec vol sur Kilimandjaro Airport (Arusha) est  2734 Euros environ. Le prix ne comprend pas la taxe d’ascension, d’un montant de 744 $, à régler sur place. Le prix sans transport aérien, avec accueil à l’aéroport de Kilimandjaro Airport (Arusha) est quant à lui de 1693 Euros environ.

Vidéo ascension Kilimandjaro

laissez une trace de votre passage en ajoutant un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *